Search This Blog

Monday, 25 August 2014

EXCLU. – THE FALL OF TABQA AIRBASE | LA CHUTE DE LA BASE DE TABQA

Photography taken by an Islamic State fighter in early hours after the Tabqa airbase fall (August 24, 2014) | Photographie prise par un combattant de l'Etat Islamique quelques heures après la chute de la base aérienne de Tabqa (24 août 2014).

Photography taken by an Islamic State fighter in early hours after the Tabqa airbase fall (August 24, 2014) | Photographie prise par un combattant de l’Etat Islamique quelques heures après la chute de la base aérienne de Tabqa (24 août 2014).

EXCLUSIVE | CHRONICLE STUDY – After one week of a strong Islamic State offensive and a hard loyalists resistance, the besieged Tabqa airbase, located in the southern part of Raqqa governorate, has fallen the August 24, 2014. Near 700 fighters were killed during last months battles and last days attacks that led to this Islamic State victory.  Now, Islamic State is free to reinforce frontlines at Kweres airbase but also in Salamiyah area, in the eastern Hama countryside.

EXCLUSIF | ETUDE CHRONIQUE – Après une semaine d’une puissante offensive de l’Etat Islamique et une résistance acharnée des loyalistes, la base assiégée de Tabqa, située dans le sud-ouest du gouvernorat de Raqqa, aura fini par céder le 24 août 2014. Près de 700 hommes auront été tués dans les batailles des mois passés et les attaques de la semaine écoulée qui menèrent à la victoire de l’autoproclamé l’Etat Islamique. Désormais, l’EI est libre de renforcer d’autres lignes de front comme pour la base de Kweres ou encore la région de Salamiyah, à l’est de Hama. 

The Tabqa airbase siege | Le siège de la base aérienne de Tabqa

First attacks on Tabqa airbase, were some Syrian airforce elements were installed, took place in Autumn 2012 by recently formed revolutionary battalions from the Tabqa twon and countryside. With the fall of Tabqa city and Raqqa city, Free Syrian Army local forces as Ahrar al-Sham and Jabhat al-Nusra could made a real siege on Tabqa airbase since Spring 2013. The Liwa Uwais al-Qarni, based in Tabqa, was leading all attacks on Tabqa airbase. During the rebellion – ISIS war in January 2014, the Liwa Uwais al-Qarni claimed neutrality and was still engaged for Tabqa airbase siege. But the brigade was finally crushed by the self-proclamed Islamic State. Since this moment,the siege was only led by the IS forces.

Les premières attaques sur la base aérienne de Tabqa, où plusieurs éléments de l’armée de l’air Syrienne étaient installées, eurent lieu en automne 2012 par des bataillons révolutionnaires récemment formés dans la ville de Tabqa et ses environs. Avec la chute de la ville de Tabqa puis la prise de Raqqa, l’Armée Syrienne Libre locale, ainsi qu’Ahrar al-Sham et Jabhat al-Nusra, put mettre un siège complet sur la base de Tabqa dès le printemps 2013. La Liwa Uwais al-Qarni, basée à Tabqa, menait alors les attaques sur la base de Tabqa. Durant la guerre opposant la rébellion et l’EIIL (désormais EI) en janvier 2014, la Liwa Uwais al-Qarni se mit en position de neutralité et maintint ses actions contre la base de Tabqa. Mais la brigade fut finalement prise à parti par l’EI qui finit par la dissoudre. Depuis, le siège n’était mené que par les forces de l’Etat Islamique. 

The loyalist resistance and reinforcements | La résistance loyaliste et les renforts

In june and july 2014,violent battle took place between loyalists and IS fighters, with many foreigners in their ranks. In the same time, loyalists troops were advancing from Hama – Aleppo road toward Tabqa airbase by the west. They finally captured the Ithriya area, south-west to Tabqa airbase, by breaking IS lines but without reaching positions of their colleagues besieged in the airbase. In early days of august 2014, some warplanes were evacuated from the Tabqa base as the military area received survivors of the Division 17 fall, north to Raqqa. As last loyalists were about to lose the airbase before the end of August month, the regime military command decided to send reinforcements to help and coordinate the evacuation from Tabqa airbase. In August 21 and 22, Syrian army helicopters reached the base under airstrikes coverage. Dozens of Republican Guard fighters were engaged to prepare evacuation.

Durant les mois de juin et juillet 2014, de violentes batailles eurent lieu entre les loyalistes et les combattants de l’EI, dont de nombreux étrangers dans leurs rangs. Dans le même temps, les troupes loyalistes avaient avancé depuis la route Hama – Alep vers la base de Tabqa, par l’ouest. Ils finirent par capturer la zone d’Ithriya, située au sud-ouest de Tabqa, mais sans réussir à atteindre la base aérienne. Durant les premiers jours du mois d’août 2014, plusieurs avions furent évacués de la base de Tabqa alors que la zone militaire recevait elle même des survivants de la division 17 qui était tombée aux mains de l’EI, près de Raqqa. Alors que les derniers loyalistes étaient prêts à perdre la base de Tabqa avant la fin août, le commandement militaire du régime décida d’envoyer des renforts héliportés pour aider et coordonner à l’évacuation de la base aérienne. Les 21 et 22 août, des hélicoptères de l’armée syrienne, sous couverture de raids aériens, purent atterrir avec des dizaines d’hommes de la Garde républicaine qui furent engagés pour préparer l’évacuation. 

Screen capture of Syrian regime TV channel showing killed IS fighters near Tabqa airbase | Capture d'écran d'un reportage de la télévision du régime syrien montrant des cadavres de combattants de l'EI près de la base aérienne de Tabqa.

Screen capture of Syrian regime TV channel showing killed IS fighters near Tabqa airbase | Capture d’écran d’un reportage de la télévision du régime syrien montrant des cadavres de combattants de l’EI près de la base aérienne de Tabqa.

The last Islamic State assault | Le dernier assaut lancé par l’Etat Islamique

Last Islamic State assault was engaged in August 18. Until the Tabqa base fall, more than 5 suicide car bombers were sent on loyalists positions around the base and on military zone walls. Hundreds of IS fighters were engaged by a strategy of waves under mortars and artillery coverage. But contrary to IS assault on Brigade 93, few tanks were engaged against Tabqa airbase. The leader for IS military operations for this last offensive was the Emir al-Rafdan, a famous bandit from Deir Ezzor governorate (according to some locals, al-Rafdan was a dealer released from jail in 2011) who was appointed as an IS military commander in summer 2013. In the night between August 23 and August 24, after they lost dozens of fighters in a bloody ambush organized by loyalists outside the base, the Islamic State launched last operations to penetrate and storm the airbase. Before mid-day, the base was under IS control. More than 450 IS fighters were killed since three weeks. In this report accepted by many sources, 350 were killed only for the past week. In the loyalist side, more than 250 men were killed in the same period as 150 only for the past week. It’s one of the bloodiest battle since Syria civil war began.

Le dernier assaut de l’Etat Islamique fut engagé le 18 août. Jusqu’à la chute finale de la base de Tabqa, au moins 5 attaques suicides furent lancées contre les positions loyalistes autour de la base mais aussi contre les murs de cette zone militaire. Des centaines de combattants de l’EI étaient engagés dans une stratégie simple de vagues sous couverture de tirs de mortiers et d’artillerie. Mais contrairement à l’assaut de l’EI sur la brigade 93, les blindés ne furent que peu engagés dans la bataille pour la base de Tabqa. Le chef des opérations pour cette dernière offensive fut l’émir al-Rafdan, un brigand bien connu du gouvernorat de Deir Ezzor (selon des activistes locaux, al-Rafdan était un voleur et trafiquant de renommée, libéré de prison en 2011), qui fut nommé comme cadre militaire de l’EI à l’été 2013. Dans la nuit du 23 au 24 août, après la perte de dizaines d’hommes dans une embuscade tendue par les loyalistes près de la base, l’Etat Islamique lança ses dernières opérations pour pénétrer et prendre la base. Avant midi, la base était sous contrôle de l’EI. Plus de 450 combattants de l’EI furent tués en trois semaines, et 350 en seulement une semaine. Côté régime, plus de 250 hommes sont morts sur la même période, dont 250 uniquement en une semaine. Ce fut l’une des plus sanglantes batailles depuis que la guerre civile syrienne a débuté.

First video of IS supporters celebrations in Tabqa streets | Célébration des partisans de l’EI dans les rues de Tabqa (Vidéo du 24 août 2014) :

The loyalist retreat | La retraite loyaliste

During last hours of the ultimate IS fighters assaults, hundreds of loyalists still besieged on the base coordinated with regime airforce to open a safe road in the southern countryside next to Tabqa airbase. This information was confirmed by some activists. As said, loyalists retreated on the road toward Ithriya area, a desert place, few dozens of kilometers S-W to Tabqa, still under regime control. It’s now clear that regime reinforcements sent last 72 hours before the airbase fall were only engaged to prepare this retreat and to leave the airbase to Islamic State. Loyalists who survived are now in the Ithriya area and can join, without real problem, the Safira regime stronghold or the Hama governorate.

Durant les dernières heures de l’ultime assaut des combattants de l’EI, les centaines de combattants loyalistes encore présents dans la base se sont coordonnés avec des frappes aériennes ouvrant le front sud de la base de Tabqa. Des activistes ont confirmé ces informations. De fait, les loyalistes en retraite ont pris la route de la zone d’Ithriya, située au sud-ouest de Tabqa, à quelques dizaines de kilomètres seulement. Il apparaît désormais évident que les renforts loyalistes envoyés à Tabqa dans les dernières 72 heures avant sa chute étaient là pour préparer ce repli et l’abandon définitif de la base. Les loyalistes dans la zone d’Ithriya peuvent désormais rallier le bastion de Safira ou la région de Hama sans trop de difficultés.

Islamic State fighters on a hill, inside Tabqa airbase, August 24, 2014. | Des combattants de l'Etat Islamique sur une colline dans la base de Tabqa, le 24 août 2014.

Islamic State fighters on a hill, inside Tabqa airbase, August 24, 2014. | Des combattants de l’Etat Islamique sur une colline dans la base de Tabqa, le 24 août 2014.

The war spoils in the army base |Le butin de guerre issu de la base

As expected, after the warplanes and ground forces retreats during August 2014, few was left behind in the Tabqa airbase. Only old and out of capacity MIG-21 warplanes models were still seen in few Islamic State medias documents inside the base. But some interesting elements were found as MANPAD’s and Vympel R-3 air-to-air missiles abandoned in some warplanes storages. Medium and light weapons ammunations were also taken. But contrary to Brigade 121 base capture in Hasakah, loyalists forces prepared themselves to evacuate the most essential from Tabqa base.

Comme attendu, après les évacuations des avions puis des forces terrestres durant ce mois d’août 2014, peu a été laissé derrière eux dans la base de Tabqa. Seuls quelques vieux avions hors d’usage, des modèles type MIG-21, pouvaient encore être vus dans les rares documents de l’Etat Islamique diffusés depuis la base. Mais des éléments d’intérêt apparaissent dont des MANPADs et des missiles air-air de type Vympel R-3 abandonnés dans les hangars et dépôts pour avions. Des munitions pour armes de moyen et léger calibre furent aussi prises par l’EI. Mais contrairement à la prise de la base de la Brigade 121, dans le gouvernorat d’al-Hasakah, les loyalistes avaient préparé leur retraite en évacuant la majeure partie de l’équipement de la base de Tabqa. 

Vympel R-3 air-to-air missiles (made in Soviet Union) captured in Tabqa airbase | Missiles air-air de type Vympel R-3 (fabrication soviétique) capturés dans la base aérienne de Tabqa.

Vympel R-3 air-to-air missiles (made in Soviet Union) captured in Tabqa airbase | Missiles air-air de type Vympel R-3 (fabrication soviétique) capturés dans la base aérienne de Tabqa.

New targets pour l’Etat Islamique | Nouvelles cibles pour l’Etat Islamique

Now that the last loyalist stronghold has fallen in the Raqqa governorate, there’s no more Assad regime presence in the province. It’s the first governorate, in Syria, seeing no more regime area. In another point, the Tabqa airbase fall is also the fifth army airbase to fall in Syria since civil war began two years ago. Islamic State forces are now free, despite heavy losses, to join new strategic frontlines. The Kweres army base, still under loyalist control, in eastern Aleppo countryside ; the northern Aleppo countryside ; the Deir Ezzor last loyalists positions as airport and army base 137 ; the Hama eastern countryside. In fact, rebels and loyalists must prepare themselves to important battles coming…

Alors que le dernier point d’ancrage loyaliste est tombé dans le gouvernorat de Raqqa, il n’y a plus aucune présence du régime de Bachar al-Assad dans cette province. Il s’agit du premier gouvernorat, en Syrie, à ne plus avoir aucune poche loyaliste. Un événement majeur. Dans une autre vision des choses, la base de Tabqa est aussi la cinquième base aérienne syrienne à tomber depuis le début de la guerre civile il y a deux ans. L’Etat Islamique est désormais libre, malgré des pertes d’importance, pour renforcer d’autres lignes de front stratégiques : la base aérienne de Kweres, toujours sous contrôle loyaliste dans la campagne orientale d’Alep ; la campagne nord d’Alep ; les positions loyalistes à Deir Ezzor dont l’aéroport et la base 137 ; la campagne orientale de Hama. Aux rebelles comme au régime de se préparer pour de nouvelles batailles à venir…

Kweres airbase, east to Aleppo, completely besieged by IS, under IS mortars fire in mid-August 2014. (Photography source : Islamic State medias) | La base aérienne de Kweres, à l'est d'Alep, complètement assiégée par l'EI, sous le feu des mortiers de l'EI à la mi-août 2014 (Photographie diffusée par les médias de l'Etat Islamique).

Kweres airbase, east to Aleppo, completely besieged by IS, under IS mortars fire in mid-August 2014. (Photography source : Islamic State medias) | La base aérienne de Kweres, à l’est d’Alep, complètement assiégée par l’EI, sous le feu des mortiers de l’EI à la mi-août 2014 (Photographie diffusée par les médias de l’Etat Islamique).

Cedric LABROUSSE

August 24, 2014 | 24 août 2014


1 comment:

  1. An historian Sionist. History without truth.

    ReplyDelete